Forum Calendrier
Cours Contact
Galerie Liens
Accueil
Association
AMHE
Artistique
Manifestations
Stages
Validation

Une histoire de l'escrime

Un trop vaste sujet...

L'escrime trouve ses sources dans l'Antiquité. L'évolution des aciers, des protections, des tactiques militaires et des techniques de combat la voit en continuelle évolution. Grecs, Celtes et Romains, soldats ou civils, on peut aisément imaginer que des techniques codifiées, transmises de maître à élève, ont existé de tout temps.

Les arts martiaux orientaux, plus réputés auprès du grand public occidental moderne, ont sans doute toujours eu leurs pendants européens. Et partout où des castes "guerrières" existaient, l'escrime au sens large a vu le jour (l'escrime traditionnelle Maori, le Kali Escrima des Philippines, techniques de guerre des Massaï, le Penchak Silat Indonésien, techniques au sabre des guerriers Arabes...).

Nous vous invitons à explorer la toile et les liens que nous vous proposons afin de vous faire une idée.

http://www.fie.ch/download/en bref/fr/Histoire escrime.pdf

Étymologie:

  • En 1409, le mot a le sens de "combat" (Boucicaut, II, 21 ds GDF. Compl.: si dure escrime leur livrerent).
  • En 1534, celui de "art de manier l'épée" (RABELAIS, Pantagruel, éd. R. Calder, M. A. Screech, V. L. Saulnier, chap. 25, p.172: frappant à tort et à travers, à la vieille escrime).
  • Le mot moderne est une réfection basée sur le terme italien scrima (art de manier l'épée), et s'étant produite au XVe siècle.
  • L'ancien français avait escremie "combat" (XIIe s. ds T.-L.) qui est un déverbal de escremir "combattre" (ca 1100, ibid.), issu de l'ancien bas francique. *skirmjan "défendre, protéger" (cf. all. schirmen).
  • L'Occitan ancien a escremir, escrimir "faire des armes" qui donne escrima, C'est ce mot que l'italien emprunte et qui nous reviendra en français.
  • Les différents dictionnaires d'étymologie divergent sur le fait de savoir si oui ou non le mot escremir/escrimir est d'origine occitane ou si c'est un emprunt à l'ancien français.

Paulus Kal manuel escrime historique

Qu'est ce que l'escrime historique et les AMHE?

AMHE est l'acronyme pour "art martial historique européen" ou "arts martiaux historiques européens". Cette dénomination regroupe les arts martiaux qui furent pratiqués par les peuples du continent européen entre le Moyen-âge et la Renaissance.

Nous abordons ces techniques par le biais des traces qu'ils ont laissées dans l'Histoire, à savoir essentiellement des manuels et des traités.

Par définition, les AMHE sont constitués de techniques "disparues", leur transmission traditionnelle est interrompue, il n'existe donc plus de maîtres dans ces arts. Tout le monde se retrouve dans la même situation: rechercher et prendre les sources documentaires, étudier ces textes historiques et essayer de mettre en ouvre ce que nous comprenons avec des armes d'entraînement tout en cherchant à s'approcher le plus possible du contexte réel (équipement, intention, vitesse...).

Au sein de l'association, nous proposons des entraînements réguliers basés sur l'interprétation de ces techniques martiales anciennes. Pour cela, nous nous référons au travail de recherche d'associations martiales (ex: ARDAMHE, HEMAC...), sur l'étude de textes d'interprétation et de fac-similés ainsi que par le biais de stages de perfectionnement.

La pratique des AMHE requiert idéalement une première année de pratique des bases, mais les adultes intéressés peuvent aborder cette pratique directement.

Ce texte est en partie tiré des FAQ de ARDAMHE, avec nos remerciements.

Cette page, les photos et les textes © Copyright Clair de Lame.